Cyclisme et Musculation Cyclisme et Musculation  

Pédalage
Echauffement
Musculation
Récupération
Performance
Glossaire

Rechercher


Liste des tags tags:  cyclisme   entrainement   glossaire   musculation   velo  
 

GLOSSAIRE


Aéobie Coordination Prise en musculation
Anaérobie alactique Endurance Sollicitation musculaire
Anaérobie lactique Force Souplesse
Anatomique(planche) hypoglicémie
A.T.P Resistance  


Aérobie
Quand l'oxygène est présent en quantité suffisante, c'est-à dire quand l'intensité de l'exercice est modérée(exigence moindre d'oxygène), l'oxydation des lipides et des glucides fournit l'énergie nécessaire à la reconstitution de l'A.T.P.


Anaérobie alactique
A court terme, le premier réservoir énergétique de la contraction musculaire(outre la faible quantité d'A.T.P présente dans le muscle) est constitué par la créatine phosphate.Le processus est dit anaérobie alactique.Il se déroule en effet sans nécessiter d'oxygène et ne produit pas d'acide lactique.L'activité selon ce processus se caractérise par les exercices de vitesse et il atteint son intensité maximun dans les premières secondes(de 0 à 7s) de la contraction.


Anaérobie lactique
En absence d'oxygène(cas des exercices intenses pour lesquels les besoins en oxygène ne peuvent pas être couverts) le glycogène, qui est la forme de stockage du sucre dans le foie et les muscles eux-mêmes) est dégradé en glucose puis en acide pyruvique avec libération d'une quantité d'énergie relativement faible. L'acide pyruvique se transformera en acide lactique qui devra etre éliminé. L'acide lactique gêne le travail musculaire qui devient pénible et ne peut se poursuivre au-delà d'une certaine concentration.

Pour des intensités très fortes de travail le fonctionnement ne peut dépasser quelques minutes. Ce type de travail est dit en résistance(courses de vitesse et de demi-fond). Ce processus succède dans le temps au précédent(Anaérobie alactique) et présente son maximum d'activation entre 20 et 60 secondes.


Anatomique (planches)
Visualisation de l'ensemble des muscles du corps humain

Vue de faceAnatomie : vue de faceVue de dosAnatomie : vue de face


A.T.P
Les muscles ne peuvent pas directement utiliser pour leur contraction l'énergie libérée lors de l'oxydation des Lipides et des Glucides.La seule énergie utilisable à leur niveau provient de l'Adénosine Triphosphate(A.T.P) avec formation d'Adénosine Diphosphate(A.D.P) et de phosphate libre. L'A.T.P existe en petite quantité dans le muscle et les réserves utilisées en début de travail doivent être constamment reconstituées pour permettre la poursuite du travail. La synthèse de l' A.T.P est permanente pendant le travail musculaire.Cette reconstitution exige de l'énergie qui sera fournie par les réactions d'oxydation et de dégradation des aliments.


Coordination
Action d'agencer des éléments séparés pour constituer un ensemble
Ex : L'adresse au basket (être adroit), et en natation.Cette variété d'exercices implique une technique sportive.

Endurance
Faculté de réaliser un effort contenu pendant une assez longue durée. Certaines formes de travail d'endurance sont utilisées parce qu'elles permettent une amélioration du fonctionnement de l'appareil circulatoire, ce qui permet par conséquent une amélioration plus rapide des déchets toxiques produits par le travail musculaire.La capacité d'endurance est appelée aérobie.


Force (force musculaire)
l'équilibre : le muscle maintient la position par une contraction type isométrique (Ex : la "croix de fer" du gymnaste)

la charge augmente : le muscle s'oppose au mouvement par un effort de freinage, c'est une contraction de type excentrique. (Ex : réception au sol du parachutiste ou du sauteur en hauteur). Le muscle se raccourcit par une contraction de type concentrique

Spécificité de la force musculaire : Très forte opposition au mouvement, avec une vitesse faible ou nulle.


Hypoglycémie

Le taux de sucre dans le sang se situe au-dessous de la normale physiologique et entraîne des conséquences fâcheuses non seulement sur la performance physique mais également sur sa vie quotidienne.C'est ce que l'on appelle couramment "la fringale".

Symptômes :

-hypersudation.
-tremblements.
-sensation de faim importante.
-accélération du rythme cardiaque.



Résistance

Faculté d'effectuer une très grosse somme de travail musculaire en une période de 30 secondes à quelques minutes.

On constate différentes formes de résistance :

-Répétition, sans interruption, du même geste. (Ex : 400, 800, 1500mètre plat, et 100, 200, 400 mètres en natation)
-Répétition du même geste avec un temps de relâchement.



Souplesse
Faculté d'effectuer des mouvements de grande amplitude.On mesure la souplesse en degrés angulaires.En pratique sportive, la recherche d'une très grande souplesse n'est que rarement indispensable. Le degré de souplesse dépend des exigences du geste sportif et des dispositions de chaque individu.


Vitesse

Faculté d'effectuer tel ou tel mouvement dans un minimum de temps.

Les différents aspects :

- Temps de réaction entre le signal et le déclenchement du mouvement.
- Vitesse d'un mouvement isolé face à une faible résistance (Ex : Football : frappe dans la balle).
- Vitesse d'un mouvement isole face à une opposition plus ou moins forte(Ex : javelot, disque, marteau).
- Fréquence gestuelle(Ex : 100 et 200m plat, cyclisme de vitesse(piste)).



Les différents types de sollicitation musculaire

La sollicitation musculaire de type :

Isométrique : C'est la plus simple.Le muscle se contracte, les insertions ne bougent pas.

Concentrique: Le muscle se contracte, les insertions se rapprochent, le muscle se concentre.C'est le travail classique en musculation.

Excentrique: Le muscle se contracte, mais les insertions s'éloignent, elles s'excentrent.Ce type de sollicitation est utilisé aujourd'hui dans le but de désadapter l'athlète.Ce principe s'avère efficace mais très éprouvant pour l'organisme.

Pliométrique : Il s'agit d'une sollicitation du muscle avec d'abord une phase excentrique, immédiatement suivie d'une phase concentrique.



Les différents types de prise en musculation :
Pronation : Quand l'on tient le guidon de son V.T.T, c'est une prise en pronation.

Supination : Lorsque l'on porte un objet par le dessous, c'est une prise en supination. Semi-pronation(prise marteau) : Tenir une bouteille.